La Mesure du son : qu’est-ce que le son et comment le mesurer ?

mesure du son

Le son est un élément qui est omniprésent dans nos vies, parfois même sous forme de bruit. La mesure du son est une action qui s’effectue pour de multiples raisons et étant donné notre exposition constante aux sons et aux bruits il est nécessaire de garder sous contrôle la mesure des décibels auxquels nous sommes perpétuellement soumis, afin de vérifier qu’ils sont contenus dans les limites légales et les recommandations faites par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).
Le son est constitué de différentes grandeurs mesurables, et divers instruments sont utilisés pour le mesurer, dont le plus répandu est le sonomètre.

Qu’est-ce que le son et pourquoi le mesure-t-on?

Le son est techniquement défini comme étant la vibration donnée misura del suono-foto1 par un corps oscillant ; grâce à sa propagation dans l’air, il atteint les oreilles des personnes et fait vibrer le tympan, présent dans l’oreille, ce qui rendra le son audible.
Le son est constamment présent dans nos vies, il peut provenir d’appareils, d’individus, de l’environnement, toutes des sources très différentes, et il est donc très varié dans son intensité, son amplitude, sa fréquence et sa pression.
Les sons peuvent être très agréables, mais aussi très gênants, voire même nuisibles à l’audition humaine et à l’environnement.

Pourquoi la mesure du son est-elle nécessaire ? Le son est mesuré pour de nombreuses raisons. Connaître son intensité par exemple nous permet de prendre les mesures et les précautions nécessaires pour une vie qualitativement meilleure. Mais les mesures sont également utilisées pour améliorer un produit (tel qu’un panneau insonorisant, un instrument de musique ou un haut-parleur).
Les mesures du son sont souvent effectuées dans des endroits très bruyants tels que les usines utilisant des machines qui émettent des bruits forts, les aéroports, les autoroutes, les clubs, mais elles peuvent également être effectuées dans les maisons pour résoudre des problèmes acoustiques.
La loi fixe des limites dans lesquelles certains environnements doivent maintenir un certain volume sonore. Une attention particulière est accordée aux chemins de fer, aux autoroutes, aux bruits aériens, aux bruits industriels, aux bruits de construction et aux sports. En outre, les valeurs réglementaires diffèrent entre les heures du jour et de la nuit, et dans des cas isolés, un niveau de décibels supplémentaire peut être accordé pour fixer un nouveau niveau temporaire (par exemple, limité à une soirée).

La mesure du son : avec quels instruments est-elle réalisée ?

Le son est constitué de nombreux composants différents et la mesure de chacun d’entre eux donnera des résultats différents:

  • Fréquence : elle est mesurée en hertz (Hz) et correspond au nombre de vibrations qui se produisent en une seconde ;
  • Intensité : elle permet de distinguer les sons faibles des sons forts ; l’intensité est mesurée en décibels (dB) ;
  • Période : le temps nécessaire pour effectuer une vibration complète ;
  • Vitesse de propagation : la vitesse à laquelle un son se propage dans un environnement donné ;
  • Longueur d’onde: la distance parcourue par le son dans un laps de temps donné ;
  • Amplitude d’onde: elle est liée à l’intensité du son que nous entendons ;
  • Hauteur: c’est-à-dire combien un son est aigu ou grave ;
  • Timbre: il dépend du type d’instrument par lequel il est émis.

L’unité la plus couramment utilisée pour mesurer le son est le décibel ; les dommages auditifs commencent à partir de 90 dB si l’exposition est très prolongée dans le temps, tandis qu’après environ 120 dB, on commence à ressentir de la douleur.
La mesure du son s’effectue principalement à l’aide d’un sonomètre. Cet instrument est capable de calculer l’amplitude du son et le niveau de pression sonore ; chacun de ces dispositifs est composé d’un microphone pour la détection du son, d’un dispositif de traitement des données et d’un écran qui permet d’afficher les résultats obtenus par l’analyse.
Le son est alors converti, grâce au microphone, en un signal électrique, qui sera lisible par l’appareil et s’affichera en dB. Le son varie très souvent, raison pour laquelle le sonomètre doit être très précis afin d’enregistrer toutes les fluctuations sonores. Bien évidemment, vu que de nombreuses mesures ne sont pas seulement effectuées dans des chambres anéchoïquesmais aussi à l’air libre ou dans des lieux non insonorisés, il ne sera pas toujours facile de circonscrire le son que l’on veut mesurer (dans les pièces fermées, il y a toujours de la réverbération, tandis qu’à l’extérieur, il y a les bruits de fond et le vent).
Il est nécessaire de recalibrer le sonomètre avant et après chaque mesure, cette action peut être réalisée grâce à un instrument appelé pistonphone qui, grâce à son niveau de pression acoustique, permet de régler l’instrument.
D’autres instruments de mesure du son sont les dosimètres, des appareils portatifs qui servent à mesurer la quantité de bruit quotidien auquel une personne est soumise.