Bruit et Réverbération dans les Restaurants. Comment les contrôler

rumore e riverbero nei ristoranti - foto1

Le bruit et la réverbération dans les restaurants sont un sujet d’actualité : d’une part, les clients se plaignent souvent de décibels trop élevés ou trop faibles ; d’autre part, certains restaurateurs souhaitent des environnements chauds et bruyants, alors que d’autres préfèrent des salles calmes pour attirer la juste clientèle ; enfin, les critiques tiennent compte de leurs perceptions auditives lorsqu’ils s’apprêtent à rédiger leurs appréciations.
Des niveaux sonores trop élevés dans les restaurants peuvent avoir plusieurs causes ; la principale est certainement le mobilier moderne, caractérisé par des surfaces dures sur lesquelles la réverbération du son est particulièrement conséquente. Les autres causes sont les cuisines ouvertes, la musique en direct et les espaces bondés où les convives sont assis à des tables pratiquement accolées les unes aux autres.
Souvent, les restaurateurs aiment avoir un environnement bruyant, car ils y voient un signe de la popularité et de la productivité de leur restaurant. Le bruit est exacerbé par les voix des personnes qui essaient de parler suffisamment fort pour être entendues et comprises. Cet aspect est tout simplement considéré comme la plus grande source de bruit dans un restaurant.

Le bruit est souvent retenu par les critiques culinaires

Comme nous l’avons mentionné précédemment, un nombre croissant d’évaluateurs tiennent compte du bruit dans leurs critiques culinaires. En effet, beaucoup d’entre eux ont même des instruments de mesure des décibels et incluent le niveau sonore dans leur évaluation, en plus bien entendu de la qualité de la nourriture, du service et d’autres facteurs.
Les critiques gastronomiques ne sont pas les seuls ; les utilisateurs prennent les choses en main grâce à des applications facilement disponibles pour les smartphones et publient leurs critiques sur les sites Internet.

rumore e riverbero nei ristoranti - foto1

Contrôle du bruit et de la réverbération dans les restaurants

Il peut certes sembler glamour d’avoir un restaurant avec de hauts plafonds, des meubles modernes en métal, du verre, du bois et d’autres matériaux solides dans le décor ; cependant, ce sont ces mêmes éléments qui permettent au son de rebondir et de se réverbérer. Il est donc nécessaire d’adopter des solutions pour faire face au problème de la réverbération des restaurants ; celles-ci deviennent de plus en plus importantes, bien qu’elles ne soient souvent mises en œuvre que plus tard, lorsque la structure est déjà en place.
Il n’est pas surprenant que l’acoustique devienne progressivement un élément majeur dans la conception des bâtiments. En outre, les producteurs de solutions acoustiques proposent une large gamme de produits, réalisés en mode durable et avec une attention particulière au design et à l’esthétique. L’acoustique dépend de divers facteurs, notamment de la forme et des dimensions de l’espace en question, des matériaux utilisés, ainsi que de l’endroit et de la manière dont ils sont positionnés. Cependant, les matériaux phono-absorbants ne peuvent à eux seuls influencer le bruit ou réduire la transmission du son ; ils absorbent et réfléchissent le son à des niveaux et degrés différents.
Pour analyser le niveau de réverbération dans les restaurants, les acousticiens commencent leurs évaluations en calculant le temps de réverbération, en variant par exemple le nombre de tables présentes. Ces calculs et ceux liés à la taille et à la forme de l’espace leur permettent de déterminer les produits les plus utiles pour atteindre le niveau de dBA. L’objectif principal est d’améliorer la compréhension de la parole, ce qui est réalisé en utilisant des matériaux absorbant le son et en diminuant la réverbération.
Lors de l’évaluation et de la conception de l’acoustique d’un restaurant, les techniciens doivent tenir compte du fait que les niveaux de bruit augmentent et diminuent pendant la journée et, bien entendu, pendant les heures d’ouverture du restaurant.
Ils consultent généralement toutes les parties concernées, y compris, si possible, l’architecte qui a conçu la structure. Ils analysent les plafonds et les murs, ainsi que tous les autres éléments de la pièce, afin de trouver les solutions d’insonorisation les plus appropriées ; ils étudient également où les placer afin de réduire au minimum la réverbération à l’intérieur du restaurant. Parfois, la solution la plus simple serait de diminuer le nombre de tables, mais cela n’est souvent pas possible pour des raisons économiques. La forme de la pièce permet de comprendre comment le son s’y déplace et, par conséquent, comment il se propage. Par conséquent, dans l’idéal, le positionnement des matériaux acoustiques est adapté à chaque pièce et est dû à la façon dont le son se déplace dans cet espace spécifique. En d’autres termes, il n’existe pas de solution unique valable pour tous les cas de figure.

La mise en œuvre des stratégies d’absorption acoustique peut être compliquée. Si elles sont mises en œuvre correctement, ces solutions visant à réduire la réverbération dans les restaurants amélioreront l’intelligibilité de la parole ; si elles sont trop nombreuses, l’espace semblerait mort, inversement s’il y en a trop peu, les clients se plaindraient du niveau sonore trop élevé. Chaque individu perçoit différemment les niveaux de bruit : les jeunes ont tendance à se diriger vers des environnements plus bruyants contrairement aux personnes plus âgées. De nombreuses entreprises proposent des panneaux fabriqués avec des matériaux efficaces et phono-absorbants qui, lorsqu’ils sont placés correctement (sur au moins deux surfaces, comme le plafond et un mur), empêcheront les ondes sonores de rebondir d’avant en arrière et dans le sens horizontal et vertical.
Si le bruit et la réverbération dans les restaurants sont un problème, les propriétaires disposent d’options de traitement acoustique attractives, efficaces et abordables pour leurs espaces. Les fabricants et les conseillers en acoustique sont bien placés pour fournir des conseils techniques et d’installation, réduire les coûts de mise en œuvre et optimiser le résultat final.